Que se passe-t-il dans le cerveau lorsqu’on est hypnotisés ?

Aux yeux de la majorité, l’hypnose est ce phénomène pendant lequel l’hypno-thérapeute convie un individu à s’endormir et ensuite faire tout ce qu’il dit tout en restant dans un état entre conscience et sommeil. L’hypnotisé dort-il vraiment debout ? Est-il à la merci de l’hypnotiseur ? Que se passe-t-il dans son cerveau pendant une séance d’hypnose ?

Les effets au niveau du cerveau limbique

L’hypnose est une thérapie mise au point vers la moitié du XIXe siècle. La méthode portait notamment sur une méthode de modification de l’état de conscience afin de mieux inculquer certaines pensées en l’individu. L’hypnose Ericksonienne du XXe siècle reprend les principes  de l’hypnose standard tout en introduisant des nouvelles théories traitant de l’inconscient et du subconscient. Le rapport entre cerveau et hypnose est complexe. Au début de l’hypnose, il y a l’anamnèse consistant à révéler ses attentes et craintes au thérapeute. Le professionnel recourt ensuite à l’induction visant à mettre l’individu dans un état de sommeil éveillée. L’induction agit sur le système limbique ou cerveau émotionnel. Elle apaise l’individu, le met en confiance et le contraint au lâcher-prise.

Les changements portant sur le cortex préfrontal

Une induction est réussie quand l’individu est en état de conscience modifié. Son cerveau émotionnel est serein et l’individu est prédisposé à toutes les suggestions possibles. Concernant le rapport entre cerveau et hypnose lors d’une séance d’hypno-thérapie, le professionnel entame la phase d’approfondissement en agissant sur le cortex préfrontal. En cette étape se produit une phase de confusion réalisée par le thérapeute. L’hypnotisé se déconnecte de la réalité et se trouve dans une réalité suggérée et imaginée. Désormais, les fonctions cognitives de l’individu se connectent aux suggestions. Concrètement, l’individu voit et ressent ce qui est suggéré. Il sent des odeurs et des saveurs telles décrites par le thérapeute.

L’action de l’hypnose sur l’inconscient

Après la phase d’approfondissement, l’hypno-thérapeute entre dans la phase de transe. C’est à ce niveau qu’il se met à faire des suggestions. Le rapport entre cerveau et hypnose va ici se focaliser sur l’inconscient et le subconscient. Précisément, le thérapeute suggère des pensées positives et constructives à l’individu. Toutes ces pensées vont s’intégrer dans le subconscient de l’individu et modifier petit à petit sa façon de penser au quotidien. Concrètement, les déprimés retrouvent goût à la vie, les personnes stressées se sentent détendues, les personnes éreintées se sentent ragaillardies… Tout ce regain de tonus et de vitalité, grâce aux suggestions ancrées dans l’inconscient.

Comment utiliser la fleur de Bach ?
Nos conseils pour soulager les douleurs lombaires naturellement